Ton CV

Le Curriculum Vitae est le document essentiel de votre candidature. Votre CV doit refléter vos atouts, vos qualités et vos compétences pour un poste donné. Quelques conseils pour le réaliser au mieux, tant sur la forme que sur le fond.

8 conseils simples pour un CV efficace et concis

2. Eliminez les expériences trop anciennes : Les employeurs s’intéressent avant tout à vos expériences récentes, celles qui vous permettront d’être rapidement opérationnel dans la mission proposée. Si vous avez vingt ans de carrière ou plus, indiquez seulement votre activité des dix ou quinze dernières années.  Si ces anciennes expériences ont un lien avec le job que vous cherchez, indiquez-les sans trop les détailler, par exemple de la manière suivante : Carrière initiale : Entreprise ABC — Ville, — Nom du poste — Dates.

3. Focalisez sur les infos essentielles : Evitez le traditionnel listing de vos hobbies, voire même votre date de naissance ou votre statut marital. Inutile de préciser aussi que vous savez utiliser internet ou Word, les recruteurs partent du principe que c’est une ‘compétence’ acquise pour tous depuis longrtemps.

4. Ne détaillez pas trop le contenu de vos missions et responsabilités : Dans un court paragraphe, mettez en avant les missions et taches accomplies en lien avec celles qui vous seront demandées si le poste pour lequel vous postulez vous est confié. Quelques chiffres en disent souvent plus sur vous que de longues phrases…

5. Inutile de préciser au recruteur que vous tenez à sa disposition , s’il le souhaite,  des lettres de recommandation rédigées par vos anciens patrons : D’abord, parce qu’il vous les demandera quoiqu’il en soit s’il en a besoin, enfin, parce qu’à l’heure du web 2.0, n’importe quel recruteur pourra tracer votre historique professionnel sur internet et entrer en contact avec vos anciens collègues ou votre ancien patron pour mener lui-même sa petite enquête, s’il le souhaite…

6. Utilisez un style télégraphique : Eliminez les pronoms personnels, minimisez l’utilisation d’articles (un, une, le, la…) lorsque vous rédigez votre CV.

7. Effacer les mots inutiles : chassez les phrases ou mots superflus qui prennent de la place mais n’apportent aucune réelle information, comme ‘responsable de…’, ou ‘mes responsabilités incluaient…’ . Le lecteur  se doute que vous étiez en charge des tâches qui apparaissent dans votre CV !

8. Faîtes seulement apparaitre les infos en lien avec votre objectif principal  : Et c’est encore plus vrai pour les profils atypiques ou les professionnels qui ont régulièrement changé de fonction ou de secteur d’activité au cours de leurs carrières. Ces derniers doivent se concentrer en priorité sur la mise en avant de leurs compétences transférables.

N’oublie pas… Les 10 commandements du CV:

Ces 10 commandements sont tirés de l’ouvrage de Patrice Ras,« Le Grand Livre du CV », paru aux éditions StudyramaPro.

1. Avant de rédiger ton CV, un bilan de compétences tu feras.

2. Avec précision ton projet professionnel (fonction, secteur,

lieu) tu définiras.

3. La finalité du CV (décrocher des entretiens) jamais tu n’oublieras.

4. Les 4 C (créativité, clarté, cohérence, commercial), tu

respecteras.

5. Grâce à la créativité, ton CV jamais on n’oubliera.

6. Au recruteur, ton parcours cohérent semblera.

7. Au recruteur, ton CV toujours clair apparaîtra.

8. De chaque point de ton CV, un atout tu feras.

9. Les avis et conseils de tous, tu écouteras.

10. Les chiffres tu regarderas, les résultats tu chercheras.

« Faites un test pour juger de la qualité de votre CV »

« Aujourd’hui, la plupart des entreprises recrutent majoritairement par le biais des sites emploi et de leurs CVthèques. La sélection des CV se fait avec des moteurs programmés pour rechercher certaines expressions ou mots clés. Il est donc indispensable de les mettre dans son CV. Si ces « mots appâts » n’apparaissent pas, on prend le risque de voir sa candidature mise de côté. Peu importe où sont placés les mots clés dans le document, l’essentiel est qu’ils y soient. Pour savoir si son CV est bien rédigé et convaincant, il peut être utile de faire un test. Etablissez une liste de mots et expressions avec lesquels vous aimeriez être repéré grâce à votre CV. Interrogez ensuite votre entourage en leur demandant de prendre une minute maximum pour lire votre curriculum et demandez-leur d’écrire les mots qu’ils ont retenus. Si ces mots coïncident avec les vôtres, c’est que le CV est bien fait. » (Jean-Marie Blanc est expert Apec en matière de conseils emploi, auprès des étudiants et des jeunes diplômés)

Les rubriques du CV : formation, expériences et compétences

Formation

Rubrique utile aux jeunes diplômés et jeunes expérimentés jusqu’à 15 ans d’expérience. Moins fondamentale au delà des 40 ans. Globalement, plus la partie expérience professionnelle se développe, plus la partie formation diminue.

Diplômes
Pensez cumul ! Si vous avez une Maîtrise, il n’est pas nécessaire de préciser votre Licence et votre DEUG.
Si vos diplômes intermédiaires sont différents du diplôme final, alors détaillez-les.
Si vous avez un BAC+3, il n’est pas nécessaire d’indiquer que vous avez eu le BAC.
Si le nom de votre formation est une abréviation, pensez à l’écrire en toutes lettres car le recruteur ne la connaît pas forcément.

Indiquez également si vous avez suivi une VAE, utilisé vos droits au DIF(droit individuel à la formation) ou suivi un CIF (congés individuels de formation), en lien avec le poste que vous visez ! cela montre votre dynamisme et votre capacité à vous investir dans votre avenir !

Stages
Doivent figurer sur un CV en début de carrière seulement et intègrent, dans ce cas là, la rubrique expériences professionnelles, sans que le mot stage douve apparaître : ça n’est pas parce que vous n’étiez pas payé comme un salarié ‘lambda’ que votre stage n’est pas une expérience professionnelle à part entière !

Expériences professionnelles

Jusqu’à une quinzaine d’années d’expérience professionnelle, faîtes un CV ‘par expériences’, en détaillant vos expériences poste par poste, par ordre antéchronologique, de la manière suivante :

Date d’entrée et de départ
Année/année ou mois année / mois année (le jour est superflu)
Si poste en cours : « depuis le … » ou « de …… à ce jour »

Le nom de la société
Précisez son activité – son chiffre d’affaires – le nombre de salariés.

L’intitulé du poste
Votre titre – le service – l’effectif du service
Exemple : Responsable du service marketing (4 personnes)

La description de votre fonction
Responsabilités, rôle, tâches

Les résultats obtenus
Seuls les résultats chiffrés sont généralement probants

Si vous avez plus d’un quinzaine d’années d’expérience professionnelle, faîtes un CV ‘par compétences’, en explicitant d’abord les principales compétences qui vous caractérisent et dont vous avez fait preuve au cours de votre carrière, avant de détailler vos expériences professionnelles poste par poste au cours des 10/15 dernières années. Pour les expériences plus anciennes, les dates, nom de votre employeur et le titre de poste suffisent et ne méritent pas d’être explicitées, sauf à ce qu’elles correspondent à l’univers professionnel dans lequel vous cherchez du travail.

Compétences informatiques

Vous êtes informaticien ? Montrez que vous connaissez le sujet, sans pour autant en mettre ‘une tartine’. Listez vos savoir-faire et indiquez seulement ceux qui correspondent à la fonction pour laquelle vous postulez. Les longs listings de compétences ne sont pas toujours agréables à lire, et encore moins quand les compétences indiquées ne sont pas utiles pour le poste à pourvoir…

Vous n’êtes pas informaticien ? Spécifiez si vous savez travailler sur PC et/ou Mac, ainsi que les logiciels que vous savez utiliser (tableur, traitement de texte, logiciel comptable…). Pour les logiciels très connus, ne mentionnez que leur nom. Pour les autres, très spécialisés, comme les logiciels de comptabilité, d’administration des ventes ou de gestion des RH, précisez leur objet. Pour les fonctions communication/marketing, indiquez si vous avez des notions de graphisme, si vous savez utiliser les outils de publication de contenu pour les plateformes de blog les plus connues, ou encore si vous êtes un as de twitter ou autre facebook version ‘corporate’. cela peut constituer un plus auprès d’une entreprise qui souhaitera prendre la parole efficacement sur les poutils du Web 2.0…

Compétences linguistiques

Plus impotantes pour certains postes que pour d’autres, elles doivent toujours être indiquées !
parce qu’il reste compliqué d’évaluer son propre niveau dans la maitrise d’une langue, Monster propose désormais à tous les candidats la possibilité de connaitre gratuitement et précisemment son niveau d’anglais grâce à un partenariat avec YES – Your English Solution.
En attendant, ne promettez pas aux recruteurs un niveau ‘bilingue anglais’ si vous ne comprenez qu’une phrase sur deux… Pour reconnaitre le vrai du faux, certains recruteurs n’hésitent pas à rappeler au candidat qu’ils souhaitent recevoir en entretien que ce dernier se fera dans la langue de Shakespeare. Vous seriez bien embêté d’avoir promis la lune…

Pour résumer, 4 niveaux de langue existent :

Bilingue : parce que vous avez vécu suffisamment longtemps dans un pays (anglophone par exemple), ou parce que votre mère ou votre père ne vous parlait qu’en anglais, vous ne demandez jamais à votre interlocuteur de répéter sa phrase, qu’il ait un accent écossais ou pas ! Vous êtes en mesure de comprendre les explications techniques d’un ouvrier du batiment de Manchester comme d’un cadre de la City.

Courant : Vous n’avez pas besoin que l’on vous répète des phrases pour les comprendre, mais demandez quand même ce que veulent dire certains termes qui n’appartiennent pas au registre de language courant (language soutenu, argot…)

Lu écrit parlé : Vous pouvez comprendre et utiliser des expressions familières et quotidiennes ainsi que des énoncés très simples pour satisfaire des besoins concrets et immédiats. Vous pouvez rèpondre à des sujets qui vous sont très familiés.

Niveau scolaire : vous savez construire une phrase pour vous faire comprendre, mais celle-ci n’est que rarement correcte grammaticalement. Vous manquez de vocabulaire et demandez à votre interlocuteur de répéter ses propos quasi-systématiquement. Malgré celà, vous ne le comprenez qu’une fois sur deux…

lettre de motivation trop classique

lettre de motivation exprimer clairement vos ambitions lettre de motivation pour un stage en contrôle de gestion lettre de motivation à éviter lettre de motivation ratée

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Supplément des news en lignes sur la RDC et les Grands-Lacs

%d blogueurs aiment cette page :