Archives pour la catégorie Théâtre

À la découverte d’un #artiste : Antoine #Muhindo Vumilia

De #Makala à la scène, il n’y a qu’un pas pour ce fils de #Kisangani et #Goma

Vous connaissez bien Antoine Vumilia ? « Oui ! Le détenu à la caméra cachée », insinuez-vous. Exact ! L’homme s’appelle bien Marc-Antoine Vumilia Muhindo, dit « Vumi » par ses intimes. L’homme fait son élan et sa courbe est en ascension. Auteur, cinéaste, metteur en scène, comédien et compositeur ; ce fils du Kivu né et grandi à Kisangani Boyoma « 7 Fils » n’a jamais cessé de porter haut le flambeau antistatique inné dans ses paires de Kisangani, Goma, Bukavu, etc. Révélé au grand public dans « Meurtre à Kinshasa », une vidéo-enquête de BBC dans laquelle il participe en démontrant le quotidien de ses codétenus à Makala/Kinshasa, il s’en donne essentiellement à sa vie artistique après avoir réussi à échapper aux bâtons de flics de la prison de Kinshasa.

Antoine Vumilia Muhindo, le détenu à la camera cachée
Antoine Vumilia Muhindo, le détenu à la camera cachée

Ami d’enfance de Faustin Kabako, grandi à Kisangani, Antoine Vumilia Muhindo dit Vumi participe au début des années 90 au mouvement rebelle de Laurent Désiré Kabila. A la prise de pouvoir de ce dernier, il intègre les services de renseignements, avec un bureau au Palais de la Présidence à Kinshasa. En 2001, il est arrêté dans le cadre de l’assassinat du Président Laurent Désiré Kabila et condamné à mort dans un procès très contesté.

Poète, écrivain, il est l’auteur du Monologue d’un chien, texte au cœur de The Dialogue Series : iii. Dinozord. Il a également écrit les textes des chansons de more more more… future, ou comment peut-on imaginer un futur lorsqu’on vit depuis huit ans derrière des barreaux…

Aujourd’hui réfugié politique en Europe, il est interprète en 2012 à Bruxelles pour Sur les traces de Dinozord, et poursuit une carrière de comédien et écrivain.

Poète et auteur au théâtre, mais également comédien et metteur en scène, Antoine Vumilia se définit comme un « artiste enragé». Cet homme qui affirme que son art «se nourrit de la rage que les gens ont à aller s´abreuver en amont de leur destin», est née dans l´est de la République Démocratique du Congo. Il découvre la littérature en lisant Victor Hugo et les pères du mouvement de la négritude au milieu des années 1980. Dans la même période il entame une formation artistique à l’Atelier Théâtral et au Club de poésie du Centre Culturel Français de Kisangani. Adolescent, ses poèmes sont primés deux fois lors de concours provinciaux entre 1984 et 1987. A la fin de ses études secondaires en latin et philosophie, il poursuit son expérience artistique à Goma, dans cette ville de l´est du Congo ravagée par des conflits. En 1996 il est en train de poursuivre des études de droit à l´université, lorsqu´une guerre éclate dans son pays. Vumilia s´engage alors dans le mouvement révolutionnaire qui va signer la fin des 32 ans du régime dictatorial de Mobutu Sese Seko, et travaille à la présidence de la république. Mais le nouveau régime devient à son tour une dictature, et Laurent-Désiré Kabila, le nouvel homme fort, est assassiné en janvier 2001. Vumilia avec une centaine d´autres personnes, se retrouvent en prison. Il est accusé de trahison et condamné à la peine capitale par une cour martiale à l´issue d´un procès unanimement condamné par les organisations de défense des droits de l´homme.

En prison il continue d´écrire et collabore avec les Studios Kabako, une compagnie d´arts du spectacle créée par le chorégraphe et metteur en scène congolais Faustin Linyekula et le KVS, le théâtre national royal flamand de Bruxelles. Il y écrit notamment Un monologue de chien, texte au cœur du spectacle The Dialogue Series iii: Dinozord et les textes poétiques de More, more,more…future ! Ses textes vont alors résonner sur les scènes d´Europe, d´Amérique et d´Afrique, ce qui vaudra à leur auteur bien des ennuis en prison. Désireux de pousser plus loin son témoignage, Il filme clandestinement l´horreur de la vie carcérale. Ce témoignage servira de fil rouge à deux documentaires Meurtre à Kinshasa : qui a tué Laurent-Désiré Kabila ? et Adieu l´enfer réalisés par Arnaud Zajtman et Marlène Rabaud et diffusés notamment sur Arte, TV 5 Monde et Aljazeera English. Après avoir fait face à de nouvelles persécutions et menaces de mort, Il réussit à s´évader au bout de près de 10 ans d´incarcération, et à s´exiler en Suède.

Antoine Vumilia
Antoine Vumilia Muhindo, présentant « DinoZord »

Depuis, Antoine Vumilia a retrouvé sa plume et la scène. Il joue et monte des spectacles régulièrement sur les scènes d´Afrique et d´Europe et a créé une compagnie du spectacle vivant, Ishango Workshops basée à Brazzaville. Son dernier texte est L´odyssée d´un fantôme est une pièce de théâtre qui revient sur son expérience de la prison et de l´exil.

Publicités