L’OTAN et la Russie font un pas en avant pour réduire les risques d’incidents aériens en mer Baltique

L’OTAN et la Fédération de Russie sont parvenus à s’accorder, le 19 décembre, sur l’idée de ranimer un groupe d’experts pour discuter de mesures visant à réduire les risques d’incidents aériens en mer Baltique.

merCe groupe d’experts a déjà travaillé sur cette question sous les auspices de l’organisation de l’aviation civile internationale (OACI) en 2014 et 2015. L’idée de reconduire ses travaux, initiée surtout par la Finlande, a été évoquée à plusieurs reprises, notamment lors de la dernière rencontre entre le secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov fin septembre (EDD 922).

Le Conseil OTAN-Russie, qui s’est réuni lundi 19 décembre, l’a validé en acceptant que les experts alliés et russes se retrouvent en Finlande, au cours du printemps 2017, avec le concours de l’OACI. « Les participants à cette réunion examineront l’avancement de la mise en œuvre des recommandations faites par l’équipe de projet Mer Baltique (Baltic Sea Project Team, BSPT) » et « ils chercheront par ailleurs à déterminer s’il convient d’entamer d’autres travaux », a indiqué M. Stoltenberg à l’issue de la réunion.

Les recommandations qui avaient été faites par ce groupe sont de nature non contraignante. Les alliés reprochent à l’aviation militaire russe de ne pas toujours les respecter, notamment en éteignant les transpondeurs de bord. Mais, ils reprochent aussi les comportements parfois « dangereux » des pilotes russes, ce qui constitue un problème qui ne peut pas être réglé au seul niveau réglementaire, a souligné un diplomate allié à EDD. C’est ce qu’a également mis en évidence M. Stoltenberg : « Il est important que nous respections tous les règles déjà en vigueur, que nous ayons un comportement responsable et sûr, et que nous suivions en tout temps de bonnes pratiques de pilotage ».

Au cours de la discussion à propos de l’Ukraine qu’ont eu les ambassadeurs alliés et le représentant permanent de la Russie auprès de l’OTAN Alexander Grushko, ce sont les divergences de vues habituelles qui se sont fait entendre. « Il y a entre les alliés et la Russie de profonds désaccords au sujet » de la situation dans l’est de l’Ukraine, a constaté le secrétaire général. Si les deux parties font le même constat que le cessez-le-feu est régulièrement violé, ils n’en attribuent pas la responsabilité au même belligérant. « Les violations du cessez-le-feu ont atteint un niveau record ces derniers mois, et les armes lourdes n’ont pas été retirées. De surcroît, les observateurs de l’OSCE ont été pris pour cible à de multiples reprises », a de nouveau constaté M. Stoltenberg, en rappelant que, selon les alliés, les accords de Minsk restent la seule voie possible pour mettre fin au conflit.

Finalement, les alliés et M. Grushko ont fait un point sur la situation sécuritaire en Afghanistan et ont abordé les questions relatives aux activités militaires et à la transparence. Sur cette dernière question, la Russie a fait un exposé sur l’exercice KAVKAZ 2016, qui a eu lieu récemment avec la mobilisation de 12 500 soldats et l’OTAN a fait un exposé sur l’exercice Trident Juncture 2016, qui a mobilisé moins de 500 soldats et a eu comme objectif de contribuer à la certification de la Force de réaction de l’OTAN pour 2017.

De nombreux alliés se sont déclarés particulièrement préoccupés par le recours excessif aux exercices impromptus par l’armée russe. M. Grusko a, pour sa part, dénoncé une nouvelle fois le renforcement en cours du flanc Est de l’OTAN et ce qu’il considère comme l’intention de l’OTAN de déployer des troupes dans les pays baltes de manière permanente.

Agence Europe

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s