Et Kabila nomma ses « Commissaires Spéciaux » – Ils ont fini par « cracher sur les gueules »…

L’élection des gouverneurs de provinces c’est comme celui des Chefs de Promotions ou de délégués départementaux à l’Université. On n’a pas besoin de plus de 1000$ dans chaque province pour les organiser ; sauf si lors qu’on veut être « budgétivore».

Les nouvelles provinces ont des assemblées provinciale ; arrêtez de faire de faire de la politicaillerie. On sait bien que ce sont les députés provinciaux qui élisent les gouverneurs.

Bande des … [que dis-je ?]

Oh ! Quelle mauvaise surprise ! Mon aîné et ami Joseph BANGAKYA n’a pas été nommé gouverneur du Haut-Uélé.

Le contexte ethno-tribal a finalement eu le dessus sur Jean BAMANISA SAÏDI, époux à l’Honorable Caroline Bemba, sœur cadette de Chairman J.-P. Bemba, locataire à la Haye. Métis Hema de Djugu, grandi à Bunia, Beni, Kasenyi et Kisangani, Jean Bamanisa n’est pas « commissaire spécial » de son ITURI d’origine, sous peine de susciter le vieux faux conflit – mais surtout pour cause de son appareténance au MSR, parti de l’opposition et membre du G7. On lui a préféré l’élu de Mambasa, ABDALLAH PENE MBAKA,  le métissé arabisé du Maniema et de Mambasa.

Pour Richard MUYEJ, aucun ébahissement. Le « Rund » chez les « Sanga », ça se passe à Kolwezi.

Seront ils responsables devant qui?les assemblées provinciales ou la présidence de la république?c’est une très mauvaise jurisprudence…, prévient un J.-C. KIJANA du NDSCI.

Publicités