Beni : Un carnage de plus… 10 morts

« Le bilan est de 10 morts », apprend-on des sources de la société civile sur place à Beni-ville.

Près de 600 personnes ont été exécutées à l'arme blanche dans la région de Beni. (Ph. Tiers)
Près de 600 personnes ont été exécutées à l’arme blanche dans la région de Beni. (Ph. Tiers)

C’est au quartier Matembo, en commune de Mulekera, à une dizaine de kilomètres du centre-ville de Beni que ce carnage s’est produit. Des asssaillants armés aux gourdains, machettes, autres armes blanches et quelques armes à feu ont fait irruption de cette partie de la ville martyre du Nord-Kivu et ont commencé à égorger des citoyens.

Matembo est située en cheval de la RN-4 en direction d’Oïcha, à près de quelques kilomètres de l’aéroport international de Mavivi qui abrîte un campement de la MONUSCO et une base mobile de l’unité de réaction rapide du régiment commando des FARDC, armée loyaliste RDCongolaise. Matembo c’est  aussi à un pas de Ngadi, le lieu qui a vu tombé le colonel Mamadou Ndala en début 2014.

Ce énième carnage intervient 72 heures après qu’un contingent tanzanien de la brigade d’intervention de l’ONU soit tombé dans une embuscade tendue par des présumés ADF dans la même zone, vers Kokola, au tour d’Oïcha, à une trentaine de kilomètres plus au nord.

Certaines sources sur place attribuent ces tueries à un commando dirigé par le colonel réfractaire Bisambaza, ayant fait défection des FARDC et à la tête d’un mouvement rebelle en gestation dans cette zone.

Publicités