Beni : En attendant Julien Paluku – menace fictive ou sacrifice?

Que se passe-t-il ? Sur les réseaux sociaux, des radicaux vont jusqu’à annoncer une probable future mort certaine de Julien Paluku, gouverneur du Nord-Kivu. Ses proches avaient insinué que leur leader était menacé par un attentant par le camp de Mbusa Nyamwisi.

Joseph Kabila accueilli par Juelien Paluku à l'aéroport de Mavivi/Beni (Ph. Kemal M.)
Joseph Kabila accueilli par Juelien Paluku à l’aéroport de Mavivi/Beni (Ph. Kemal M.)

Piège ou sacrifice ? Attendu à Beni pour un séjour relativement long, les proches de Paluku avaient alerté les médias nationaux sur une éventuelle embuscade [fictive ?] préparée contre l’ancien poulain de Mbusa Nyamwisi passé sous les ailes de Joseph Kabila.

Lu sur le mur Facebook de Jean-Baptiste Kowavingi :

« […] Je vous disais que Julien Kahongya sera obligé depuis Kinshasa d’aller a Beni. Et de la, une embuscade lui est déjà tendue par la « kabilie », embuscade constituée des commandos Ougandais, Rwandais, Kenya et Tanzaniens. Pour rappel, je disais que ceux-ci vont l’abattre et deux tanzaniens se laisseront attraper, accuserons Mbusa Nyamwisi, d’être leur maitre puisque vivant en Tanzanie et on les libérera car leur forfait sera accompli. Ainsi, la thèse selon laquelle Mbusa est assassin sera démontrée telle que avancée par Kahongya lui-même qui ne sera plus sur cette terre. C’est du malin-génie diabolique et li n’y a que ceux qui ont déjà vécus avec ces gens-la qui peuvent me comprendre. […] »

Alerte subversive…

De Michel Musafiri[1] à la Véranda Mutsanga[2]:

« Je tiens a votre info que suite a la chasse a l’homme qui est a la une dans la ville de Beni, une équipe serait déployée a Beni pour installer des Armes et munitions dans des champs et fermes des membres de la communauté arrêter dans les ville de Béni et Butembo comme éléments de preuves. »

Ça ne fait que commencer…


[1] Un inconnu sur actif sur Facebook

[2] La « Véranda Mutsanga » est un groupe de pression opérationnel à Butembo.

Publicités