Ebola : Le temps des nouvelles restrictions de voyages

Malgré les efforts des ONG et de l’OMS, Ebola continue à compter ses victimes et à rallier les voyageurs ces cibles directes et/ou indirecte. Les annulations de vols et d’autres restrictions aux voyages continuent d’isoler les pays touchés, provoquent des entraves économiques et sociales néfastes pour soi-disant contrecarrer la propagation de la pire des fières hémorragiques. Les RDCongolais ne sont pas épargnés.

CIV E simulation Ebola frontiere ok_0

Cet alarmant message de l’OMS n’a pas été entendu par les autorités tant politiques que sanitaires de certains pays. Par souci de prévenir, les officiels ont interdit aux compagnies opérant sur leurs territoires de desservir certains pays affectés par Ebola. C’est le cas notamment d’Air France et Royal Air Maroc qui ont suspendu leurs vols en destination des capitales africaines de l’ouest menacés par Ebola.

Contre toute attente, les ressortissants de ces pays ou toute personne ayant séjourné dans ce pays 22 ou 30 derniers jours n’est pas la bienvenue dans certains pays. La République Démocratique du Congo qui a enregistré selon l’OMS 40 décès dus à Ebola et dont le Ministre de la santé, Félix Kabange Numbi, assure que l’épidémie est en voie d’être maitrisé, figure sur cette liste noire dont les citoyens ne sont vraiment pas les bienvenus dans certains coins du monde. Sans pour autant faire la différence entre la province de l’Équateur, foyer de cette épidémie, et les autres provinces, ce pays continent figure toute entière sur le répertoire des « non grata ».

Si le Cameroun a interdit sur son sol tous les voyageur sen provenance de la RDC, du Nigeria, de la Sierra Leone, du Libéria, de la Guinée, et du Sénégal ; le Soudan du Sud par contre a interdit tous les voyageurs qui ont séjourné pendant deux derniers mois en Guinée, en Sierra Leone, au Nigeria et au Libéria.

L’Afrique du Sud a pour sa part interdit tous les voyageurs venant de la Guinée, du Libéria et de la Sierra Léone de fouler son sol. Il en est de même pour la Côte d’Ivoire qui restreint désormais l’accès dans son pays pour tous voyageurs ayant séjourné les trois dernières semaines dans un pays affecté par Ebola, quelle que soit sa nationalité

Dans la même danse, le Sénégal a interdit tous les voyageurs venant de la Sierra Leone, du Guinée et du Libéria ainsi que tous les voyageurs qui ont séjourné dans ces pays pendant les 40 derniers jours. Le Kenya a interdit tous les voyageurs venant des pays affectés.

Quant au Rwanda, il a interdit tous les voyageurs venant du Sénégal, de la Sierra Leone, du Libéria et de Guinée-Conakry ainsi que tous les voyageurs qui ont séjourné dans les pays affectés par Ebola pendant les 22 derniers jours

Le Seychelles a interdit tous les voyageurs qui ont séjourné en Sierra Leone, Guinée, Libéria, Nigeria et la RDC pendant un moment. La Zambie a imposé 30 jours de mise en quarantaine de tous les voyageurs venant des pays affectés. Tous les voyageurs sont examinés au scanner laser à l’arrivée. Quant au Botswana, il a interdit tous les voyageurs venant de la Guinée, Sierra Leone, Libéria, Nigeria quelque soit la nationalité et tous ceux qui ont visité ces pays pendant les 3 derniers mois.

Au Tchad, il est interdit à tous les ressortissants et les voyageurs venant de la RDC, du Libéria, de Guinée, de la Sierra Leone et du Nigeria. Tous les ressortissants de ces pays ne sont admis que s’ils ont séjourné pendant 30 derniers jours en dehors de leurs pays.

Pour rappel, l’épidémie d’Ebola, déclaré comme urgence de santé publique mondiale par l’OMS continue à faire des victimes et à se propager. Selon un bilan publié le 18 septembre par l’OMS, 2 630 personnes ont trouvé la mort par Ebola sur les 5 357 cas et cela dans les trois pays (Guinée, Sierra Leone et Libéria.

Cette situation inquiète tous les voyageurs qui désormais avant de voyage doivent se rassurer qu’ils n’ont pas seulement le visa mais s’ils n’ont pas été en visite dans tel ou tel pays affecté par Ebola.

« Ebola est terrible que le Sida (VIH) même. Avec le VIH tu peux voyager partout au monde et même si quelqu’un te discrimine à cause de cela tu vas te plaindre et espérer des dédommagements mais avec Ebola, les gens t’évitent et tout le monde leur donne raison de t’éviter », a confié un voyageur à nos équipes.

By Eugide Lalé Mbunda

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s