RDC: Etienne Tshisekedi évacué en avion médicalisé vers Bruxelles

Etienne Tshisekedi a finalement été évacué pour Bruxelles à bord d’un avion médicalisé qui a quitté Kinshasa ce samedi 16 août dans la matinée. Depuis plusieurs semaines, l’état de santé de l’opposant congolais octogénaire fait l’objet de spéculations à Kinshasa.

Étienne Tshisekedi et son épouse, Marthe Kasalu Jibikila, le 10 mars dernier à Kinshasa. (Ph. RFI)
Étienne Tshisekedi et son épouse, Marthe Kasalu Jibikila, le 10 mars dernier à Kinshasa. (Ph. RFI)

Le Shynx de Limété, leader maximo a été amenée jusque sur le tarmac de l’aéroport international de N’djili, tout près de l’avion, l’ancien Premier ministre étant trop faible pour marcher. L’avion médicalisé à bord duquel a pris place Etienne Tshisekedi a décollé tôt ce matin de Kinshasa à destination de Bruxelles. Le leader de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) était accompagné de son épouse, Madame Marthe Kasalu Jibikila, de l’un de ses enfants et d’un médecin. Avant la Belgique, l’avion fera une escale à Douala, au Cameroun.

« Etienne Tshisekedi n’est pas dans un état critique, il va poursuivre sa convalescence pendant quelques semaines avant de reprendre ses activités politiques et diplomatiques avec les partenaires de la RDC », affirme l’UPDS dans un communiqué publié dans la matinée. Le parti d’Etienne Tshisekedi y annonce également que son président rencontrera aussi la diaspora congolaise de Belgique pour « fixer l’opinion sur les enjeux politiques ».

Une évacuation sanitaire au terme d’une longue controverse

L’évacuation sanitaire d’Etienne Tshisekedi a fait l’objet d’une controverse au sein de l’opinion publique congolaise : la famille de l’opposant, et même son parti, l’UDPS, a plusieurs fois réfuté les allégations selon lesquelles l’ex-Premier ministre était malade. La semaine dernière, cependant, un de ses proches collaborateurs avait affirmé qu’une évacuation sanitaire était envisagée et que la santé de l’opposant s’était beaucoup dégradée.

Sur des documents datés du 8 août – une demande déposée par la société chargée du transport d’Etienne Tshisekedi auprès de l’autorité de l’aéronautique civile congolaise – le leader de l’UDPS était décrit comme un « patient asthénique avec perte de force », présentant des « difficultés à marcher seul », et évoque la « nécessité d’une chaise roulante ». Le document faisait également état de « paramètres hémodynamiques stables » (état de circulation sanguine, ndlr), d’un « état cardiorespiratoire normal » et d’un « diabète de type 2 ».

avec @RFI

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s