#Grands_Lacs : La #Culture brise les #barrières ethno-#politiques et les vaines #xénophobies – Le #Festival « #AMANI » en est une preuve

Ils viennent de partout ailleurs. De toutes les instances régionales et internationales. Ils rassemblent la diversité culturelle et les richesses ethno-tribales des grands-lacs et du grand Kivu. Ils prouvent devant la face du monde que la jeunesse de la République Démocratique du Congo, du Rwanda, du Burundi, du Kenya, de la Tanzanie, de l’Ouganda, du Sud Soudan, du Soudan, etc. est une et transcende les élucubrations tribales et « ethnicistes » créés par les politiciens. Ils sont uns et font preuve d’union à travers les arts. Cette année 2014, le collège Mwanga de Goma au Nord-Kivu illumine et luit d’une lumière incommensurable au rythme du Festival AMANI de tous les goûts et de toutes les dimensions. Une particularité pour cette édition, les stars internationales comme Lokua Kanza, Lexus Legal, Innocent Balume, Jessica Kiil, Maguru, etc. font leur entrée dans la danse, avec l’incommesurable soutient de l’élite du Grand Kivu et des Grands-Lacs.

Image

Le Festival «Amani», un festival pour la «Paix» dans la Région des Grands Lacs. Le Festival AMANI a pour but de rassembler par la culture. Par la danse et la musique, le Festival peut rapprocher les peuples et aider à reconstruire les relations entre ceux-ci.
La réalisation d’un tel festival à Goma, ouvert à tous les habitants de la région des Grands Lacs, rassemblant des artistes internationaux mais aussi ceux représentatifs des différents groupes et ethnies de la région, veut participer ainsi à la paix et à la réconciliation dans cette région victime de conflits depuis trop longtemps.

Par ailleurs, ce Festival International de musique veut également montrer au monde entier que la région ne se limite pas à une terre de conflits mais qu’il y vit une population, certes sacrifiée depuis trop longtemps, mais vive, pleine de talents et prête à faire changer les choses de manière positive. Des artistes locaux, sélectionnés par la population locales, sont présents pour le prouver!

« Danser pour Changer, Chanter pour la Paix » est le slogan qui accompagne le festival. Nous croyons au fait que, la culture de manière générale peut devenir à la fois le symptôme et le moteur d’une société nouvelle. Le changement ne viendra qu’avec la paix, l’union et le partage.  Les axes majeurs de ce festival, qui se veut très clairement et avant tout apolitique sont:

  • La musique pour son côté rassembleur et engagé à travers les thèmes traités par les artistes;
  • La sensibilisation à la Paix et au savoir vivre ensemble;
  • Le don de son art en faveur d’une grande cause car l’évènement est sans but lucratif;

 Si le festival retire de ces trois jours de fête un quelconque bénéfice financier, il sera dédié à l’agrandissement des infrastructures liées au Foyer Culturel de Goma centre névralgique de l’évènement.

Contexte

Depuis 1994 et le génocide tutsi au Rwanda, la région des Grands Lacs a été et est toujours à l’intersection de multiples catastrophes humanitaires: déplacements massifs de réfugiés, massacres et viols de population, guerres des Kivu, confrontations interethniques, éruptions volcaniques, … et tout cela soutenu par la convoitise d’acteurs nationaux et internationaux pour s’approprier les ressources minières de cette riche région. Goma se trouve au centre de cette région, et malgré toutes ses richesses, cette ville de plus d’un million de personne n’a toujours pas réussi à se mettre sur pieds, et la majorité de la population vit dans la précarité.

Le Festival Amani, qui devait avoir lieu en août, avait dû être postposé suite aux bombardements des rebelles du M23 dans la ville de Goma. Le M23, responsable de nombreux pillages et viols, a depuis lors été vaincu par les Forces Armées de la RDC. Une stabilité relative est revenue dans la ville de Goma. Mais la région n’a pas pour autant retrouver la paix. De nombreux groupes armés continuent de faire des victimes. D’un paradis qu’elle devrait être, l’Est de la RDC continue à être un endroit où la population est la seule grande perdante de ces conflits qui empêchent de mettre en place une bonne gestion des ressources de la région en faveur de l’intérêt de sa population.

Programme

Cette année 2014, le Festival AMANI aura lieu les 14, 15 et 16 février au Collège Mwanga. Week end de détente pour les élèves qui pourront ainsi y participer. Trois jours de fête pour tout le monde ! Ouverture des portes à 8h – début des concerts à 12h le vendredi, à 10h le samedi et dimanche ; fin des concerts à 18h, fermeture des portes à 20h.

L’année 2014 inaugurera une première édition car le festival devrait perdurer dans le temps, s’agrandir et devenir un événement incontournable dans le paysage culturel congolais et africain. Les billets d’entrée à $1/jour/personne permettront à tous d’y participer ! –points de vente : Foyer Culturel, Smico, Rawbank, points de vente Brasimba, Kivu Lodge. Le Festival AMANI accueille des artistes internationaux, régionaux et locaux !

Artistes internationaux

Image

Lokua Kanza est originaire de Bukavu, issu d’un amour Congo-Rwandais, il est est une star mondiale incontestée de la world music; Lexxus Legal, le grand rappeur francophone de Kinshasa, est connu partout où le rap fait sens; Innocent Balume Aka Innoss’B, jeune artiste de Goma ayant déjà chanté avec Akon, il et lance des tubes à répétition.

Artistes régionaux

Image

Alicios est originaire du Congo est évolue au Kenya; Mani Martin, du Rwanda, compositeur chanteur enivrant mélangeant Afro-soul et musique traditionnelle africaine; Albert Kulu, reggae man du Burundi, reprenant musique en vogue et chanson française; Big Fariaz, du Burundi, révolutionnaire de la musique burundaise; Maguru, chanteur, pianiste, guitariste du Rwanda; Jessica Kiil, originaire du Congo, évoluant en Norvège dans les styles congolais.

Artistes locaux

Image

Tonton Lusambo, mixer de tous genres, rap-hip-hop-salsa-rumba… style exceptionel; Fal-J, rappeur engagé et très connu dans le hip hop swahili; Pinochet, chanteur de choral à la base, en solo à présent, articulant des textes RNB en français comme en swahili; Maraben, découvert par le Foyer Culture, chanteur de rap et de hip hop.

Et tous les artistes locaux qui ont été sélectionnés par la population lors des Sanaa Weekends du Foyer Culturel!

Village

Le Festival AMANI profite de ces trois jours de fête pour mettre en valeur le travail réalisé par différentes associations et ONG qui interviennent régulièrement dans la région.
L’espace « Kwa Kesho Bora », qui signifie « Pour un Meilleur Lendemain » en Swahili, est à la disposition des partenaires humanitaires qui souhaitent sensibiliser la population à certaines thématiques ainsi qu’à leur travail dans la région.

Retrouvez-y entre autres : ALPHA -UJUVI, l’Association des scouts du Nord-Kivu, Don Bosco NGANGI, AVD, Benenfance Congo, CHILDREN VOICE, le CICR, la Croix-Rouge, le Collectif des Organisations d’Appui aux Vulnérables du Kivu (COAV -KIVU), le Comité National Paralympique/Coordination Est, HEAL Africa, INUKA, OIM, la Plateforme des volontaires, le PNUD, Search for Common Grounds, ULPGL…

Image

Pour en savoir plus …

Organisateurs responsables : Eric de Lamotte (Manager, +243 82 0805232 / 992899667) & Guillaume Baguma (+243 993498376 / 820921215)

Médias : Colette Braeckman & Philipe Lamair

Communication : Jean-Claude Wenga (+243 823496737 / 820213783)  & Anne-Laure Van der Wielen

(Web)design & crowdfunding : Antoine Durieux & Jean-Benoît Falisse.

Image

Publicités