RDC (#DRC) : prise d ’otages et fusillade s à #Kinshasa et à # Lubumbashi

Des journalistes de la radio-télévision nationale congolaise ont été pris en otage par des jeunes armés à Kinshasa, ce lundi 30 décembre. Des tirs ont été entendus dans la capitale tôt ce matin, et une attaque aurait aussi eu lieu à l’aéroport.

Au centre, une vue  actuelle  du tour administratif de la radio télévision nationale congolaise (RTNC), situé dans la commune de Lingwala, à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Au centre, une vue actuelle du tour administratif de la radio télévision nationale congolaise (RTNC), situé dans la commune de Lingwala, à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La situation était confuse à Kinshasa en République démocratique du Congo. Ce lundi matin, des coups de feu ont été tirés dans le secteur de la radio-télévision nationale. Un groupe armé a pénétré dans les locaux. Ses éléments ont réussi à s’exprimer brièvement, avant que l’antenne ne soit coupée.

La fumée montait du camp TSHATHI durant les tirs de ce lundi 30 décembre 2012 à Kinshasa
La fumée montait du camp TSHATSHI durant les tirs de ce lundi 30 décembre 2012 à Kinshasa

Le ministre de la Communication et porte-parole du Gouvernement Lambert MENDE a déclaré ce matin sur Top Congo Fm que la situation est desormais sous contrôle. Des sources policières renseignent qu’il s’agissait des éléments fidèles à certain prophète Joseph MUKUNGUBILA, un antirwandophone, qui ont assiéger la RTNC-1, première chaîne publique, et ont tenté de faire une adresse à la nation sur la chaine publique, avent que le signal ne soit coupé et brouillé par celui de la RTNC-2.

Ces assaillants armés des fusils et armes à feus prétendaient :

« Venir sauver la RDC de l’occupation et colonisation Rwandaise« , apprend-on des sources non officielles.

Des journalistes seraient détenus, selon les forces de l’ordre et une intervention de la police serait en cours dans les locaux de la RTNC. Le signal de la télévision a été brièvement coupé. Avant la coupure, les images montraient les deux jeunes présentateurs de l’émission en cours, assis, effrayés, mais calmes, avec derrière eux un jeune homme menaçant. Les autres personnes présentes sur le plateau n’étaient pas visibles à l’écran.

Dans les minutes qui viennent le porte-parole du gouvernement congolais doit s’exprimer sur les ondes.
La situation également tendue à l’aéroport international de Ndjili, situé à la sortie de la ville. Selon l’AFP, un responsable des douanes évoque des tirs intenses dans l’aérogare. Toujours selon l’Agence France-Presse, une fusillade aurait aussi eu lieu dans un camp militaire de la ville. Le camp de Tshatshi, situé à une dizaine de kilomètres du siège de la RTNC.

Des tirs sont aussi entendus en ville de Lubumbashi où des tracts des fidèles au même Joseph Mukungubila étaient visibles depuis le 26 décembre dernier et qui annonçait des  attaques simultanés sur Kinshasa et Lubumbashi.

D’après une source non recoupée, le président de al République Joseph KABILA séjournerait à Lubumbashi et sa résidence aurait essuyé des tirs des assaillants non encore identifié cette même matinée du Lundi 30 décembre.

La situation serait redevenu au calme, si on en croit les déclarations du ministre Lambert Mende, porte-parole du gouvernement RDCongolais qui s’est exprimé par téléphone à midi sur Top Congo FM et sur Radio Okapi.

The Kivu Times

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s