#RDC (#DRC) : Le réseau AETA opposé à l’#élection des #députés provinciaux au suffrage indirect

Le réseau « Agir pour des élections transparentes et apaisées » (AETA), plate-forme de la société civile de la République démocratique du Congo, fustige toute tentative de révision constitutionnelle en vue de changer le système électoral.

Image

Le secrétaire permanent de l’AETA, Jérôme Bonso estime, dans une déclaration faite mardi à Kinshasa, que l’option soulevée par le chef de l’Etat à la clôture des concertations nationales pour élire les députés provinciaux au suffrage universel indirect présente de grands risques de légitimité.

« L’organisation des élections provinciales au suffrage universel indirect comporte le risque de contribuer à réduire la capacité des citoyens congolais de se choisir ses dirigeants, dans un pays où depuis 1960 jusqu’à nos jours, la légitimité des institutions reste une quête », estime Jérôme Bonso. Il déplore le fait que «la Ceni (Commission électorale nationale indépendante) semble avoir considéré cette option dans sa feuille de route, pour des raisons budgétaire ». Il y a lieu cependant de rappeler que la Ceni n’a pas encore arrêté sa feuille de route pour les prochaines échéances électorales.

L’institution électorale est encore en pourparlers avec les différents partenaires dont la Société civile en vue de fixer une feuille de route consensuelle.

(avec ACP)

 

Publicités