« Kisakoshi », ces hommes âgés qui sortent avec de très jeunes filles

Par Feza Umande, Goma pour MUTAANI FM, via THE KIVU TIMES

Des hommes mariés d’âge mûr qui sortent avec des jeunes filles. Le phénomène prend de l’ampleur à Goma, à l’Est de la RD Congo. L’enjeu est clair : faveurs sexuelles contre faveurs matérielles allant de l’argent liquide à des différentes formes de cadeaux. Décryptage du phénomène avec Feza Umande.
« Kisakoshi », ces hommes âgés qui sortent avec de très jeunes filles

Elle est jeune, elle est belle. Parfois adolescente. Attablée discrètement dans un hôtel ou dans un restaurant avec un homme plus vieux, qui a parfois l’âge de son père. La scène, de plus en plus courante à Goma, a tout d’un rendez-vous galant. Seulement ici personne n’est dupe. Il ne s’agit pas d’amour mais de sexe. Pas de romance mais d’espèces sonnantes et trébuchantes. Le phénomène s’appelle « kisakoshi », littéralement « gros sac ». Il s’agit en fait de ces hommes d’âge mûr, souvent mariés et riches qui entretiennent des relations charnelles avec de très jeunes filles.

«Je sors avec un homme marié qui paye mes études et mes vêtements. Je sais que je dois respecter sa femme et rester très discrète pour ma réputation» explique Esther une étudiante à l’université de Goma qui avoue sortir avec un homme marié de plus de cinquante ans.

Le mode opératoire est souvent le même. La jeune fille est abordée par le « kisakoshi » soit directement, soit à travers un entremetteur. Si elle accepte ses avances, restaurant VIP, massages, sauna, manicure, shopping et autres avantages sont au rendez vous. Et bien sûr des sommes d’argent, parfois importantes, avant de se retrouver au lit avec son kisakoshi.

Incompréhension

Manque de moyens, souci de soigner son apparence, les raisons ne manquent pas pour expliquer le phénomène. Si cette pratique se répand de plus en plus, en général elle est souvent critiquée. A l’image de Jannick Kabamba, une autre étudiante de l’université de Goma qui ne décolère pas : « C’est une malédiction quand une fille sort avec un homme marié qui a l’âge de son père », assène-t-elle.

Pour d’autres observateurs, l’explication serait à chercher du côté de la femme mariée. «Quand tu arrives à la maison ta femme est même incapable de te sourire, te demander comment s’est passée la journée, elle se fâche à tout moment … c’est décourageant »explique un homme au foyer. Une accusation que rejettent les femmes mariées. Pour elles c’est souvent après plus de 10 ans de mariage que les hommes se lassent d’elles et ne sont plus attentionnés comme avant. « Mon homme part le matin et reviens le soir en prétextant des réunions fatigantes et va dormir directement »se plaint une femme mariée qui a préféré garder son anonymat.

Et les jeunes hommes dans tout ça? Ceux qui sont en quête d’une relation sérieuse évitent généralement les filles qui sortent avec des hommes âgés. « Je n’aime pas sortir avec une fille qui a déjà vécu avec un homme marié car elle sera attirée par des biens matériels que je ne suis pas sûr de toujours combler » argumente Roland, un étudiant en terminale.

Besoin d’assurer un certain train de vie, souci de sortir de la crise chronique, ou simplement désir d’avoir des aventures sans lendemain, le phénomène « kisakoshi » semble encore avoir de beaux jours devant lui. Une tendance qui s’accroît alors que le taux de prévalence de Sida grimpe dangereusement dans la ville au pied du volcan.

Publicités