Moïse KATUMBI crache sur les concertations de « Joseph KABILA »

Le principal danger pour Joseph Kabila ne vient plus de l’opposition, mais de son propre camp, et il s’appelle Moïse Katumbi. Le Président du Tout Puissant club de football du Katanga vient de claquer les portes des concertations du Palais du Peuple, sous d’autres cieux, on appellera cet acte de l’insubordination.

C’est le dernier mandat du raïs, la cour s’agite, les successeurs potentiels ou putatifs, les dauphins présumés ou autoproclamés s’agitent déjà dans l’ombre. Le Palais du Peuple, c’est là où les Kabilistes s’empoignent, poison, coup-bas, on s’épie, on manœuvre, on se neutralise. Campagnes de déstabilisation aussi diffamatoires que curieusement jusque là impunies et sans poursuites judiciaires.

Moîse Katumbi en a fait l’amère expérience et n’en supporte plus, dans la consternation il crache sur les concertations. Le Palais du Peuple serait à la base de cette érosion nationale, pendant qu’on se bouscule dans ce forum, Joseph Kabila, lui, a les yeux ailleurs, vers l’horizon 2016. Et il a déjà son ticket : Olive Lembe, son épouse. C’est plus facile de contrôler sa femme qu’un ami, du coup le jeune frère de Katebe Katoto, poids lourd régional au Katanga devient un danger public qu’il faut à tout prix neutraliser.

La tête de Moïse Katumbi a été mise à prix, pour cause il est assis sur le champ de Joseph Kabila. Le Katanga est le poumon électoral, en perspective de passage en force d’Olive Lembe en 2016 comme Président de la République afin de protéger les intérêts du clan Kabila. Le stratège Malu Malu, le Pasteur Mugalu digèrent mal présence de Chapwe à la tête du Katanga. L’actuel gouverneur du Katanga devient ces derniers temps incontrôlable, après être reçu à la maison blanche en août 2013, Moïse Katumbi aurait profité de son séjour à Kinshasa lors de l’ouverture du forum des concertations, pour rencontrer le sphinx de Limete. Accompagné de Bruno Mavungu de l’UDPS et Martin Fayulu des Forces Acquises au Changement, le gouverneur du Katanga a eu un entretien à Limete de plus d’une heure, le 07 septembre à Limete. Soutenu par un grand lobbying des juifs et anglo-saxons, le n°1 de la province du Katanga envisage lancer en 2014, son propre parti politique. Il ne s’arrête par là, dans sa discrétion, ils sont en contact permanent avec les ténors de l’opposition, ainsi que ceux de la Majorité Présidentielle en vue de la création d’une plate forme électorale pour 2016.

Ce projet de Moïse Katumbi donnerait des insomnies à Olive Lembe, candidate de Joseph Kabila pour 2016, du coup le Président de TP Mazembe devient un homme à abattre. Chapwe, est très adulé par les Katangais, une consigne de vote en 2016 peut basculer le Katanga pour un autre au détriment d’Olive Lembe.

Dans son obsession de devenir Président de la République, l’épouse de Joseph Kabila multiplie les shows, pèlerinage à Rome, rencontre avec le Saint Père est une manière de se donner une apparence de popularité, de présidentiable dans la perspective des élections de 2016. Son mari lâché de toutes parts, Olive Lembe veut rebondir, femme très habile, elle veut caresser la communauté internationale. La bataille s’annonce dure, en disant NON aux concertations, Moïse Katumbi vient de déclarer la guerre à Joseph Kabila. On se demande alors jusqu’où ira le jeune frère de Katebe Katoto ?

Yves Kongolo

Published By www.KongoTimes.info – © KongoTimes! – All Rights Reserved.

Publicités